La thérapeute

La santé : quand elle va, tout va!

La santé m’a toujours passionnée. Après une première carrière en administration , c’est avec bonheur que je suis entrée dans le domaine de la massothérapie en 1996. Dès la réussite d’un premier programme, j’ai tenu à devenir membre de la Fédération québécoise des massothérapeutes du Québec, cette organisation qui a à coeur la crédibilité de la profession et qui est une des seules – sinon la seule – à exiger la validation des compétences pratiques pour joindre ses rangs.

Ma formation de base est en massage suédois. Plus récemment, afin de poursuivre un travail musculaire en profondeur, j’ai ajouté à mon parcours professionnel une formation en thérapie myofasciale structurale (TMFS).

Au fil des ans, des champs d’intérêt complémentaires se sont ajoutés à ma formation, comme le massage sportif, les points Trigger  et le massage des zones de réflexologie des pieds. Plus de 1400 heures de cours dans le domaine de la massothérapie. Bien que j’aie cessé de pratiquer le massage shiatsu, j’ai gardé de ma formation un attrait indéniable pour la philosophie orientale et les méridiens d’énergie, et mes connaissances teintent ma pratique.

Pourquoi le massage?

J’ai toujours recherché un mieux-être et j’ai ainsi découvert le massage.  En dehors des avantages physiologiques connus et répertoriés – ou aussi grâce à eux – recevoir un massage a toujours été pour moi un moment pour prendre le temps d’être, tout simplement, où je me laisse respirer.  Réduisant les restrictions dans mon corps, où je sens qu’il se recrée de l’espace en moi, que la vie y circule, que je peux souffler.

Mes pensées m’habitent dans un espace différent, sans que je m’agite à y mettre de l’ordre, je retrouve mon inspiration.  Je reprends contact avec moi, cette partie vibrante de moi, ma vitalité.  Voilà ce qui m’anime par rapport au massage et que j’aimerais vous faire partager.

Est-ce que ça vous donne le goût?

Un massage, pour reprendre contact avec soi.